AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 .EZRA ♣ le préservatif est la pentoufle de verre de notre temps.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Ezra S. Parker-Allen

avatar

♣ Messages : 16

More About you
♣ Âge du personnage: 23 ans.
♣ Relations:

MessageSujet: .EZRA ♣ le préservatif est la pentoufle de verre de notre temps.   Dim 22 Aoû - 22:37

Ezra Spencer Parker-Allen


(c)bloodycookie



    Carte d'identité

      ♠ Nom&Prénom(s) : Parker-Allen, Ezra Spencer.
      ♠ Date & Lieu de Naissance : 24 Janvier, Jasper, Texas.
      ♠ Âge : 23 ans.
      ♠ Statut : Célibataire.
      ♠ Emploi : Professeur de littérature.
      ♠ Caractère : Intelligent, passionné, secret, sociable, attachant, sérieux, optimiste, méfiant, digne de confiance, fidèle, jaloux, incohérent parfois, lunatique, sarcastique, persévérant, confiant.
      ♠ Manies/habitudes : Bois plus de dix tasses de café par jours - se bat avec ses cheveux à longueur de temps - écoute la même chanson chaque matin en se réveillant - oublie toujours de fermer les portes à clés - passe plus d’une heure assis dans le parc chaque jour - téléphone à sa famille tous les lundi soirs.


    A propos de Banana Place

      Depuis combien de temps vivez-vous ici ? Je suis arrivé à Miami il y a deux ans maintenant, à vrai dire je n’avais pas l’intention de vivre dans une ville comme celle-ci, mais le destin a choisi à ma place, il s’est avéré qu’à la fin de mes études je vins ici enseigner afin d’être proche de ma tante, mourante. Elle est décédée il y a un an maintenant, me laissant tout ce qu’elle possédait et croyez moi ce n’est pas rien ! Alors désormais, je ne vois plus de raison de partir, alors que je pensais le faire à mon arrivée, ne supportant pas cette ville, les gens, les apparences, l’hypocrisie, et aujourd’hui, je dirais que je me suis habitué à tout cela, j’ai pris mes marques, et j’aime la vie que je mène, alors je reporte sans cesse mon départ, me disant que je survivrais à quelques semaines de plus… et cela depuis un an.

      Que pensez-vous des récents évènements à Banana ? Très franchement, je ne suis pas certain d’avoir une opinion arrêtée sur tout cela, bien sur j’ai pris parti malgré moi, je ne veux pas quitter le loft que j’habite, je l’ai hérité et finalement je l’ai refais à mon image, si bien que je m’y sens chez moi. Je ne comprends pas les « batailles » entre les habitants de la résidence, si certains ne veulent pas vendre c’est leur problème, si d’autres veulent partir, qu’ils le fassent.

      Jusqu'où seriez-vous prêts à aller pour inciter les résidents à vendre ou garder leur appartement ? Nulle part, si je devais être dans les derniers à résister aux entrepreneurs, je finirais sans doute par me résigner, je ne vais pas dire aux autres ce qu’ils ont à faire, je ne pense pas qu’il y ai de bon ou de mauvais choix dans cette situation, si cela fait plaisir à mes chers voisins de se battre, alors peu importe.



    Derrière l'écran

      ♣ Pseudo : pleasure.angel
      ♣ Sexe : feminin
      ♣ Âge : dix neuf ans
      ♣ Avatar : adam brody ♥
      ♣ Commentaires ? : vampire suck ! (a)


Dernière édition par Ezra S. Parker-Allen le Lun 23 Aoû - 3:30, édité 7 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ezra S. Parker-Allen

avatar

♣ Messages : 16

More About you
♣ Âge du personnage: 23 ans.
♣ Relations:

MessageSujet: Re: .EZRA ♣ le préservatif est la pentoufle de verre de notre temps.   Dim 22 Aoû - 22:38


    C'est votre histoire


    BLOODYCOOKIE
      « Ezra, il faut que tu sorte de cette chambre. Ce n’est pas bon pour toi de rester enfermé. » J’ai cette impression, celle que l’on a lorsque l’on pense être entre le rêve et la réalité, lorsque l’on se sent comme aspiré par l’un ou l’autre, sans réussir à réellement savoir où l’on est. Je suis dans cette situation, et pourtant je ne dors pas, je le sais, je peux le ressentir. On ne souffre pas quand on dort, on est en paix, la peine, la colère, tout cela n’est rien lorsque l’on rêve, que l’on peut pendant quelques heures, faire abstraction du monde réel, celui qui continue à tourner quoi qu’il arrive. Mais je ne dors pas. Je peux sentir la colère en moi, la peine, toutes deux refusant de me quitter, depuis presque une semaine maintenant, je vis avec elles, omniprésentes, difficiles à oublier. Il y a une semaine que j’ai cru perdre pieds pour de bon, je ne suis pas un homme lâche, faible, je ne l’ai jamais été, d’ailleurs ma génitrice, ayant eu la bonne idée de me nommer Julian à ma naissance ne se doutait sans doute pas que ma mère pourtant m'a toujours dit que j’étais le plus fort, le plus robuste, celui qui encaisse sans faillir. Le plus fort. Cette réalité, j’ai grandi avec, pensant qu’elle était bel et bien réelle, pourtant aujourd’hui je n’en suis plus si sur. Je ne pourrais dire depuis combien de temps je suis enfermé ici, dans cette chambre, il fait sombre et il y a une forte odeur de renfermé. Pourtant cela ne me dérange pas, cela ne me frôle même pas, je ne suis pas sur de sentir quoi que ce soit, si ce n’est mes émotions qui semblent décuplées, plus que jamais. Moi qui plus d’une fois suis passé pour insensible, me voilà être tout le contraire. Je ne suis pas un ermite, je suis quelque peu taciturne la plupart du temps, mais j’aime la vie que je mène, j’aime voir le monde extérieur, évoluer auprès de mes pairs. Mais cette semaine, la plus dure, la plus démoralisante de ma vie, oui cette semaine, j’étais devenu l’ombre de moi-même. Jeudi dernier, c’est à cette date que tout a dérapé dans ma vie, c’est ce jour là, en cette maudite soirée que ma vie à basculé, me donnant cette désagréable impression d’être happé loin de tout, loin de moi-même.

      « Quoi ? » « Ezra… c’est… » « Dis moi, qu’est-ce qu’il se passe ? » « C’est ta mère… elle… oh mon dieu. » Mon père, mon cher père, incapable de prononcer ces mots « elle est morte », bel et bien morte, est-ce si difficile de dire que plus jamais elle ne reviendra, que plus jamais elle ne passera cette porte ? Oh oui ça l’est, mais bien plus, on ne veut pas les entendre ces mots, on les rejette. Je l’ai fait, j’ai rejeté l’idée que ma mère, la femme la plus aimante que j‘ai jamais connu, celle pour qui j’aurais donné ma vie, venait de me quitter. Je me sais égoïste, je suis le fils, celui qui prend sur lui, celui qui reste fort pour le reste du monde. Je ne le suis plus, je ne suis plus le fils fort et brave, je ne suis devenu que le fils. Et cela me ronge, comment vivre en sachant qu’une partie de moi est morte. Je n’ai jamais compris cet usage, une veillée funèbre. Pour quoi faire ? Voir cette famille que l’on ne voit jamais venir verser quelques larmes mais finalement manger comme quatre ? Voir des amis, qui ne donnent plus de nouvelles mais se permettent de « comprendre » notre douleur, ou du moins d’y « compatir ». Ma haine est née cette nuit là, à deux heure vingt quatre, lorsque j’ai su. Je ne l’ai pas ressenti tout de suite, la peine était plus forte, mais surtout le choc, je ne saurais dire ce qu’il s’est passé ensuite, je n’étais capable de rien, que ce soit de parler, de marcher, de comprendre ce qu’il se passait autour de moi, rien. Mais je sais qu’une fois à l’hôpital, lorsque nous avons appris qu’un homme saoule était rentré dans la voiture de ma mère après avoir grillé un stop, j’ai retrouvé mes moyens. J’ai senti la force me revenir à mesure que la colère montait, si forte que j’ai cru en exploser de rage. J’ai voulu le tuer, je le veux toujours, il est celui qui m’a pris l’être que j’aimais le plus au monde. « Il restera en prison jusqu’à sa mort. » En quoi cela devrait-il nous consoler ? La prison, la mort, jamais cela ne nous rendra ma mère, jamais plus elle ne franchira cette porte, jamais plus elle ne viendra me chercher au lycée, ce sourire que j‘aime tant aux lèvres, jamais plus nous ne l’entendrons rire, jamais plus je ne sentirais son parfum autour de moi, jamais plus je ne sentirais ses bras autour de mon cou, jamais plus je n‘entendrais sa voix lorsqu‘elle me disait qu‘elle m‘aimait. Alors, qu’est-ce que la prison face à cela ? Rien, absolument rien.



    BLOODYCOOKIE
      J’avais dix sept ans, bien dix huit même, j’allais finir le lycée, partir à la fac, et je n’avais encore rien fait de vraiment bien dans ma vie. Me contentant de peu certes c’était une bonne chose mais cela ne me ressemblait pas. J’étais certes un gars un peu renfermé mais je n’étais pas celui qui voit les choses arriver sans réagir. « Ezra ! » Je baissais les yeux, découvrant le visage de Sofia, elle me souriait et au moment ou je la vis elle levait les yeux au ciel. Je retirais mes écouteurs et me redressant, me posant sur mes avant bras, je la regardais un peu étonné. « Qu’est-ce que tu fais là ? » Ce n’était pas très sympa dans le fond, mais qu’est-ce qu’elle faisait là ? J’étais certes heureux de la voir, mais elle me faisait… peur oui voilà le mot elle me foutait la trouille depuis quelques temps. « Bonjour à toi aussi rayon de soleil ! » Je grimaçais légèrement, soupirant après avoir poser mon mp3 un peu plus loin je la regardais s’allonger à côté de moi, elle souriait et se mit à fixer le plafond comme je le faisais quelques secondes plus tôt et elle finit par tourner les yeux vers moi. « Ton plafond n’a pas l’air passionnant… je le suis plus. » Elle me sourit et je sentais venir les ennuis, je levais les yeux vers le plafond et les baissais de nouveau, me redressant encore j’allais quitter le lit. « Si tu le dis… » Je n’eus pas le temps de réagir qu’elle m’attrapa par le bras et je retombais là où j’étais, elle se mit sur moi me souriant, un sourire qui ne voulait rien dire de bon. « Mais qu’est-ce que tu fous ! » Je gigotais pour me dégager mais elle jura et je m’arrêtais. « Tu ne peux pas arrêter ça ! Tu n’iras nulle part il faut t’y faire. » Je la regardais et je me mis à sourire, sans vraiment savoir pourquoi. « Sofia… tu te rends compte que ce ne sont pas tes cinquante kilos tous mouillés qui vont m’empêcher de me lever ! » Je souriais toujours et je posais mes mains sur hanches, l’attrapant je la soulevais sans mal, la reposant à côté de moi je m’essayais enfin, secouant la tête. « So' il faut que tu arrête… rentre chez toi. » Je me levais, allant jusqu’à mon bureau je posais mon mp3 dessus, tournant le dos à Olympe, n’ayant aucune envie de repartir dans une autre conversation… J’entendis la porte et finalement je me retournais. « Surprise. » Avant que j’eus le temps de dire ouf elle m’embrassait.


Dernière édition par Ezra S. Parker-Allen le Lun 23 Aoû - 3:29, édité 4 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Charlie O'Bryan

avatar

♣ Messages : 41

More About you
♣ Âge du personnage: vingt-trois ans
♣ Relations:

MessageSujet: Re: .EZRA ♣ le préservatif est la pentoufle de verre de notre temps.   Dim 22 Aoû - 22:57

A D A M B R O D Y <3
et je t'epouse en plus de vouloir un lien de la mort xD

Welcome Smile
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Vicky Spencer
THE BREATH THAT CAPTURED ME
avatar

♣ Messages : 370

More About you
♣ Âge du personnage: 23 ans
♣ Relations:

MessageSujet: Re: .EZRA ♣ le préservatif est la pentoufle de verre de notre temps.   Dim 22 Aoû - 23:59

Bienvenue I love you
Moi je dirai Adam ou Ian, Préviens moi quand tu as choisis pour que je te réserve ton avatar Wink

_________________

I spent my life thinking about you and I and
I, I want to spend my time in your arms but
time has no meaning if you're not around all
I have to give is for you close ☂️ LOVE SONG
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://banana-place.1fr1.net
Courtney Cyprus

avatar

♣ Messages : 171

More About you
♣ Âge du personnage: 24 ans
♣ Relations:

MessageSujet: Re: .EZRA ♣ le préservatif est la pentoufle de verre de notre temps.   Lun 23 Aoû - 1:07

OMG
Je ne sais pas si je peux poster ici mais, je n'ai pas pu me retenir, ♥ Adam ♥ (je voulais faire un scénario avec lui). La question ne se pose même pas, c'est lui qu'il faut choisir.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ezra S. Parker-Allen

avatar

♣ Messages : 16

More About you
♣ Âge du personnage: 23 ans.
♣ Relations:

MessageSujet: Re: .EZRA ♣ le préservatif est la pentoufle de verre de notre temps.   Lun 23 Aoû - 2:32


    Merci à vous. ♥

    Charlie, ton prénom + Katie. C'est moi qui veux un lien. (aa)

    Vicky, ce sera donc Adam Brody. ♥ Merci. (:
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ezra S. Parker-Allen

avatar

♣ Messages : 16

More About you
♣ Âge du personnage: 23 ans.
♣ Relations:

MessageSujet: Re: .EZRA ♣ le préservatif est la pentoufle de verre de notre temps.   Lun 23 Aoû - 3:30


    Désolé pour le double poste, mais j'ai terminé ma fiche. (:
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Vicky Spencer
THE BREATH THAT CAPTURED ME
avatar

♣ Messages : 370

More About you
♣ Âge du personnage: 23 ans
♣ Relations:

MessageSujet: Re: .EZRA ♣ le préservatif est la pentoufle de verre de notre temps.   Lun 23 Aoû - 4:32

Validé et amuses toi bien Very Happy

_________________

I spent my life thinking about you and I and
I, I want to spend my time in your arms but
time has no meaning if you're not around all
I have to give is for you close ☂️ LOVE SONG
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://banana-place.1fr1.net
Ezra S. Parker-Allen

avatar

♣ Messages : 16

More About you
♣ Âge du personnage: 23 ans.
♣ Relations:

MessageSujet: Re: .EZRA ♣ le préservatif est la pentoufle de verre de notre temps.   Lun 23 Aoû - 4:38


    Merci. I love you
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: .EZRA ♣ le préservatif est la pentoufle de verre de notre temps.   

Revenir en haut Aller en bas
 

.EZRA ♣ le préservatif est la pentoufle de verre de notre temps.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Banana Place :: AGENCE IMOBILIERE :: Présentations :: ↝ Acceptées-